Moyens techniques et humains

Méthodologie et fonctionnement

Le Siplarc fonctionne en liaison froide : ce sont les offices qui assurent la remise en température des plats préparés en cuisine. Ce type de fonctionnement implique une coordination des plus rigoureuses.

L'unité de production s’articule en trois secteurs dirigés chacun par un directeur de pôle : magasin, production et transport. Dans le respect de la marche en avant, le secteur production est redivisé en préparation froide, cuisson et conditionnement chaud, avec un responsable par poste.

Le secteur approvisionnement du Siplarc définit les produits à acheter en fonction des besoins des équipes de production pour les denrées transformées, et de ceux des services utilisateurs pour les denrées non transformées. Il établit le cahier des charges à respecter pour chacun des produits, et passe les marchés avec les fournisseurs.

Des commandes à la livraison, toute la gestion opérationnelle est informatisée afin d'optimiser la traçabilité et de faciliter l'élaboration des plannings journaliers.

Gestion des conditionnements, affectation des personnels, programmation des recettes : réunis en groupes de travail, les responsables des trois secteurs améliorent ensemble leur méthodologie. Polyvalentes et dynamiques, les équipes du Siplarc savent s’adapter aux procédures et les anticiper afin d'offrir le meilleur service aux usagers. Elles collaborent activement au journal et à toutes les animations extérieures.

Plan de formation continue

Le Siplarc a mis en place un plan de formation continue pour ses personnels. Assurée par la directrice du pôle qualité en interne, la formation hygiène est également ouverte aux personnels des offices. Le Siplarc affiche ainsi sa volonté d’associer les villes adhérentes à sa dynamique.

Une démarche participative active

Professionnel de la restauration collective de qualité, le Siplarc souhaite faire partager ses compétences, son savoir-faire technique mais aussi son dynamisme.
Pour le Siplarc, l’esprit de service public va au-delà de l’organisation rigoureuse indispensable à tout prestataire détenteur de l’agrément sanitaire, au-delà du respect des normes alimentaires et de la réglementation.